Temps de lecture : 2 minutes

acteurs du monde d'aprèsNous ne connaissons ni le jour ni l’heure, écrit Matthieu dans son Évangile. Ne sommes-nous pas aujourd’hui dans la même situation devant cette épidémie du Covid-19 ? Quand cessera-t-elle de se propager et de contaminer les citoyens du monde ?

Expérience

Ces dernières semaines,  nous avons vécu une expérience plus ou moins traumatique avec des effets divers. Je pense notamment aux personnes confinées dans des petits appartements, aux enfants privés d’école, au personnel soignant et à ceux qui continuent à assurer le fonctionnement des services nécessaires à la vie de la population dans des conditions de sécurité sanitaire qui ne sont pas toujours correctement garanties, aux personnes âgées qui, dans cet épisode imprévu et brutal de la pandémie, comptent de très nombreuses victimes.

Ainés

La France a la chance d’avoir 6 millions d’aînés de plus de 75 ans. Comment les prenons-nous en compte, les écoutons-nous ? Questions posées aux membres de notre Famille Cor Unum et de la SVECJ qui comptent de nombreux aînés. Ces situations traumatiques et les inégalités sociales qui ont été révélés par cette crise risquent d’avoir des effets post-épidémie violents.

Découvertes

Dans cette crise, peut-être avons-nous enfin découvert quels sont nos besoins essentiels et ceux de notre société et du monde ? Serait-ce une occasion à saisir pour changer nos modes de vie ?

Acteurs de la transformation du Monde

Nous avons individuellement et collectivement à être acteurs de transformation sociale pour désirer construire un monde nouveau ! Résistons au « rien ne changera » que professent certaines personnes. Regardons la vie et ses difficultés non comme un mal mais une promesse de vie qui nous garde toujours dans l’espérance! Maintenons ce projet de construire un monde plus solidaire, plus juste, une humanité fière de consacrer tous ses efforts à répondre aux besoins essentiels de tout citoyen du monde !

Citoyenneté

Aujourd’hui, l’épidémie n’est pas encore éradiquée et, dans ce temps de déconfinement annoncé, nous avons à respecter tout autant qu’avant les consignes de protection, de distanciation physique pour nous protéger, protéger les autres et surtout les plus fragiles. Ayons des attitudes citoyennes de respect des valeurs d’humanité, prenons soin les uns des autres, avec le respect des consignes qui nous concernent tous et que nous n’avons pas à hésiter à rappeler à notre entourage.

C’est une manière d’aimer notre prochain. Et de répondre à l’appel du Christ : « Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

Nuno Fernandes, responsable général SVECJ

Print Friendly, PDF & Email