Deprecated: WPSEO_Utils::get_title_separator est obsolète depuis la version WPSEO 15.2, aucune alternative n’est disponible. in /home/svecoeurws/www/wp-includes/functions.php on line 4783
Jacques Delaporte et la genèse de la SVECJ - Société de Vie Évangélique du Cœur de Jésus
Temps de lecture : 5 minutes

Jacques Delaporte et la genèse de la SVECJEn 1974, le curé de St Jacques de Compiègne, Jacques Delaporte, fait partie d’un groupe de prêtres, membres de l’ Institut Séculier des Prêtres de Coeur de Jésus créé en 1790. Son fondateur, Pierre de Clorivière, souhaite, dès l’origine, que l’Institut soit ouvert aux laïcs.

Jacques Delaporte relève cette intuition et en relance l’idée lors d’une retraite qu’il y prêche. Or, plusieurs prêtres qui savaient ce que faisaient des laïcs dans des activités religieuses diverses, souhaitaient partager avec eux plus en profondeur. Ils répondent donc à cet appel qui rejoint leur désir. Très vite, un petit groupe mixte se met en route avec l’aide de Jacques devenu archévêque de Cambrai. La démarche se reproduisit très vite et d’autres équipes mixtes naissent à Compiègne, à Lille, en Bretagne et ailleurs.

Jacques Delaporte souhaite alors que soit défini un statut canonique pour les
groupes mixtes, prêtres et laïcs, avec deux objectifs a atteindre :

  1. la rédaction d’un projet de vie qui s’inspire de la règle de vie des prêtres mais ajusté aux groupes mixtes
  2. l’obtention d’un statut canonique de reconnaissance par Rome.

INTERNATIONAL

Durant toute la période de 1985 à 1990 de nombreux échanges eurent lieu avec la Congrégation pour la Vie Consacrée auxquels participent André Loisel, François Morlot et Jacques Delaporte. Ce dernier, président de la commission “Justice et Paix” .Sa vue internationale des problèmes concernant la paix dans le monde marque notre association pour une vie évangélique en plein monde. Ainsi, très rapidement, des groupes se créent en Amérique latine et centrale, à Madagascar et en Afrique…

RECONNAISSANCE

Dès le 2 février 1987, sous le nom d’ITEV ( Institut Tous États de Vie), Jacques
Delaporte reconnait le statut de ces petits groupes bien vivants comme association privée de fidèles de droit diocésain. Une réflexion s’ouvre sur le thème : Mariage et consécration. Elle cherche à définir pour les couples un chemin de radicalisme évangélique. Réflexion toujours en cours…

Famille Cor Unum

En 1990, à l’Assemblée Générale des 3 Instituts Séculiers, sacerdotal, féminin et
masculin, la majorité des présents proposa la création d’un Institut unique ouvert à tous les états de vie, composé des 3 instituts séculiers et de notre association de fidèles. Malheureusement, à Rome, la Congrégation pour la Vie Consacrée refusa ce projet pour des raisons canoniques . En 1992, une AG extraordinaire, à Nantes, décide la création d’une famille composée des trois instituts séculiers – prêtres,homme ,femmes, tous célibataires – et de notre association de fidèles ouverte à tous les états de vie, la future SVECJ. Cette organisation est authentifiée par l’AG de 1996.

Approbation

Une dernière étape fut franchie lorsque la Congrégation romaine approuve en 2002 la SVECJ comme association de droit pontifical “reliée au sens du canon 725 à l’Institut des Prêtres du Cœur de Jésus”. Elle précisait dans son approbation qu’elle souhaite que :

la spiritualité de communion, fondement de l’association, soit épiphanie de l’Amour de Dieu dans le monde et dynamise la mission sur les nouvelles frontières de
l’évangile et du service de tout homme.” Ce que nous essayons de vivre …

Personnellement, devenu responsable de notre Famille, j’ai eu la joie de travailler à l’obtention de notre statut canonique de reconnaissance par Rome .
J’avais alors besoin de vérifier auprès de Jacques ce qu’il convenait d’écrire pour être en accord avec son intuition et ce qui était acceptable par Rome. Nous avons eu ainsi des rencontres informelles et fréquentes telle celle sur le quai de la gare Austerlitz alors qu’il se rendait à Lourdes…

Héritage

Au contenu de ce que nous essayons de vivre aujourd’hui, Jacques Delaporte a vraiment beaucoup apporté. Il est à l’origine de l’entrée des laïcs et de sa reconnaissance officielle et grâce à ses nombreux voyages et retraites hors d’Europe, il a été un artisan du développement international de notre famille spirituelle. Nous avons éprouvé avec bonheur son écoute. Sa simplicité toujours attentive et même prévenante, son attitude audacieuse et persuasive mais toujours respectueuse nous marquent. Son aide a été exigeante et précieuse dans la rédaction de notre Projet de Vie. Son profond désir d’y mettre en lumière le Cœur de Jésus encourage notre petit groupe rédacteur à aller plus loin que ce que nous en avions dit

Projet de Vie

Les articles 9 et 10 du Projet de Vie sont l’œuvre de Jacques

Le Verbe s’est fait chair et a demeuré parmi nous “Jn 1,14). Désormais,
rien de ce qui est humain ne lui est étranger. En lui, nous sommes tous
associés à la plénitude de sa divinité.

 

Le Cœur de Jésus est le signe le plus transparent de l’amour de Dieu
pour les hommes.

Amour passionné qui lui fait prendre nos routes humaines.
Amour doux et humble qui s’offre sans s’imposer.
Amour miséricordieux, présent aux cœurs blessés.
Amour qui réconcilie et ouvre à sa paix.
Amour livré jusqu’à la Croix, sommet du don gratuit et libre.
Amour transpercé, torrent d’eau vive et de plénitude qui fait naître de
l’Esprit.

Je reçois ces articles comme un cadeau que j’aime lire et relire encore aujourd’hui. Je me souviens, alors que nous marchions le long des rizières à Madagascar où il prêchait une retraite, avoir parlé longuement avec lui de notre Projet en oubliant les problèmes de rédaction, et en goûtant la vie bonne qu’il nous propose au quotidien.

Appel

Dans le sillage de Jacques, celui de Lumen Gentium et de Vatican II, j’entends trois appels pour le SVE :

  1. Le respect des expériences avec un accent mis sur la vie de groupe, le partage et la révision de vie
  2. Un désir profondément christologique, fondé sur l’Évangile et la prière prolongée
  3. Son engagement missionnaire qui nous invite à être des témoins du Christ engagés dans le monde pour une Église toujours en genèse sous le souffle fondateur de l’Esprit.

Merci Jacques !

Philippe Hug de Larauze, SVECJ
Ancien responsable général

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : Témoignages