Temps de lecture : 3 minutes(Last Updated On: 6 mars 2022)

LorSuivre le Christ de plus prèss d‘une journée de la Fraternité Ile-de-France de la Famille Cor Unum, le 5 février 2022, Pierre-Baptiste Cordier Simonneau a prononcé son engagement définitif dans la SVECJ. Il s’est engagé à suivre le Christ de plus près,en plein monde.
Cet engagement a été reçu par Nuno Fernandès, responsable général de la SVECJ.
C’est Hubert Louvet, prêtre du diocèse de Paris, membre de son équipe qui présidait l’eucharistie. Hubert a également donné homélie. Il était accompagné de Pierre Salmon, prêtre du diocèse de Saint-Denis et Francis Corbière, prêtre du diocèse de Paris.

Plus je lis et médite notre Projet de Vie, plus j’ai l’intime conviction que notre manière de chercher le Christ en plein monde est prophétique. J’y entends ces mots du pape François prononcés au Maroc en 2019 :

Notre mission de baptisés, de prêtres, de consacrés, n’est pas déterminée particulièrement par le nombre ou par l’espace que nous occupons, mais par la capacité que l’on a de produire et de susciter changement, étonnement et compassion ; par la manière dont nous vivons comme disciples de Jésus, au milieu de celles et ceux dont nous partageons le quotidien, les joies, les peines, les souffrances et les espoirs (GS 1).

Devenir témoin de la proximité du Christ

C’est cet appel à être en plein monde, témoin de la proximité du Christ, qui m’a fait rejoindre la SVECJ. Depuis de longues années, je cherche la manière dont je peux, comme chrétien, rejoindre ces femmes et ces hommes qui vivent sans connaître la tendresse du Christ. Je l’ai trouvée dans la SVECJ. Je ne cherche pas à les convertir, à leur dire que nous sommes meilleurs — parfois nous sommes pires — mais que dans ma vie il y a une exigence de compagnonnage. J’ai à me laisser inviter à marcher sur le chemin d’alliance et de miséricorde de Dieu pour devenir davantage compagnon de Jésus.

Se laisser convertir par le Christ

C’est un dynamisme que je tâche d’incarner chaque jour davantage au cœur de ma vie familiale, professionnelle. Comme le pape François, j’ai besoin de la prière des uns et des autres pour tenir bon et me laisser convertir par le Christ, dans cette mission de proximité avec le monde. C’est là que l’équipe, les échanges informels avec d’autres compagnons en SVECJ et de la Famille Cor Unum sont pour moi une aide.

Être au carrefour du monde

Dans le partage fraternel de vie, de ma vision du monde et de l’Église, j’y trouve l’élan nécessaire pour être « au carrefour du monde » comme nous y invite notre prière d’engagement. Ensemble, nous nous recevons l’un, l’autre pour mieux aller en plein monde, emplie de l’espérance de l’amour de Dieu. C’est aussi un lieu où j’entends l’appel à une conversion intime. Elle me permet d’accepter la différence de l’autre. C’est un lieu d’unification de ma vie. Dans ma vie, en plein monde, je découvre chaque jour davantage la tendresse du cœur du Christ. C’est contemplation de son cœur me fait découvrir davantage le Père dans le dynamisme de l’Esprit.


SVECJDécouvrir le Projet de Vie de la SVECJ

Suivre le Christ de plus près

Dans ce chemin qui me conduit aujourd’hui à demander de m’engager perpétuellement dans la SVECJ, je m’en remets pleinement à la grâce de Dieu. Qu’il me soit donné, en aimant ce monde, les femmes et les hommes de ce temps ; de l’aimer davantage. Cet amour, force des fragiles, je le puise dans la prière et l’Eucharistie. Avec la contemplation du cœur du Christ, siège de son amour et de sa miséricorde, c’est ce qui irrigue ma vie. Ce cœur du Christ qui bat pour la vie du monde, je le rencontre aussi dans ma mission au sein du Réseau Mondial de Prière du pape. Dans cet attachement à la tendresse de Dieu, je reçois la fougue, le dynamisme et la joie dans l’amour que je donne à mon épouse, mes enfants.

C’est cet amour reçu de Dieu, manifesté aux miens et à ceux que je tâche de servir au quotidien que je viens, humblement, à la fois témoigner, demander et recevoir aujourd’hui.

Pierre-Baptiste Cordier Simonneau

Catégories : Témoignages