Temps de lecture : 2 minutes

ur nos routes d’Emmaüs, Jésus ouvre nos yeux petit à petitJe ne suis plus catéchiste, mais engagée depuis quelques années dans l’équipe de la Pastorale du Deuil, et récemment dans le Service Évangélique des Malades pour visiter les personnes âgées et les malades du village.

Les personnes âgées sont très heureuses de nous accueillir, d’avoir des nouvelles de l’extérieur comme elles disent et bavarder un peu.

Quant aux personnes malades, elles sont entourées par la famille, elles attendent des jours meilleurs et c’est souvent la personne qui en prend soin qu’il faut écouter et soutenir.

Toutes ces rencontres se passent dans une relation très humaine, de présence chaleureuse, d’écoute attentive, de paroles d’encouragement ou de réconfort. Ces visites sont appréciées et permettent aussi d’ouvrir la porte pour la visite du Prêtre.

Notre groupe se rencontre régulièrement autour du Prêtre, nous partageons les joies et les difficultés de la mission à la lumière de la Parole de Dieu. C’est le temps de ressourcement pour retrouver la vitalité nécessaire et continuer le service d’Église.

Pour la Pastorale du deuil, nous nous mettons en lien avec la famille, nous animons les obsèques après ces jours difficiles, dans la tendresse et la compassion. Nous continuons à rendre visite à la famille endeuillée, en particulier auprès de la veuve ou du veuf.

Catégories : Témoignages