Temps de lecture : 5 minutes

La Famille Cor Unum, à laquelle appartient la Société de Vie Evangélique du Coeur de Jésus (SVECJ), se réclame et s’inspire de la spiritualité d’Ignace de Loyola. Il est, en quelque sorte, le premier de nos fondateurs aux côtés de Pierre de Clorivière, Daniel Fontaine et François-Xavier Nguyên Van Thuân.

Ignace de Loyola

Ignace de LoyolaCe basque naît en 1491, dans famille de petite noblesse,. En 1521,  un boulet de canon lui brise la jambe lors d’une bataille contre les français. A la suite d’un longue convalescence, où il lit la vie du Christ et la biographies de saints. Ces lectures le conduise à une expérience personnel de Dieu. Les Exercices Spirituels naissent de ce parcours. Lors d’un temps d’études à Paris, il rencontre ses premiers compagnons avec lesquels il fonde la Compagnie de Jésus.

L’expérience d’Ignace et de ces premiers compagnons se fonde sur une relation personnelle du Christ à trouver Dieu en toute chose. En savoir plus

Pierre-Joseph Picot de Clorivière

Pierre de ClorivièreParmi nos fondateurs, ce breton né en 1735, tient une place particulière. Il est le rénovateur de la Compagnie de Jésus en France. La Pape la supprime en 1773. Cela marque profondément P. de Clorivière. En 1790, à la chapelle de la Fosse-Hingant, près de Saint-Malo, il reçoit l’inspiration de de créer une nouvelle forme de vie consacrée. Cette dernière s’inspire des Constitutions de la Compagnie de Jésus. Ses membres vivent pleinement immergée dans le monde moderne sans signe distinctif.

Instituts

Deux instituts sont ainsi crées : les Prêtres du Cœur de Jésus – dont est issu la SVE – l’autre féminine : les filles du Cœur de Marie. Il fonde cette dernière avec l’aide d’Adélaïde de Cicé. Leurs premiers membres prononcent leurs vœux en février 1791. Les uns au Martyrium de Montmartre, les unes à Saint-Malo. En 1866, son dernier membre meurt et avec lui l’Institut. Il faut attendre 1918, pour qu’un prêtre de Paris, Daniel Fontaine, refonde en 1918, les Prêtres du Cœur de Jésus.

Je conçus qu’il s’agissait de l’établissement comme d’une Société religieuse universelle qui serait ouverte à toutes sortes de personnes, de tout âge, de tout pays, de toute condition, qui seraient capables de la perfection évangélique…Ni l’une, ni l’autre ne séparerait ses membres du commun des fidèles (lettre du 6 avril 1810)

En 1805, il demande à être affilié aux jésuites de Russie. En 1814, le Pape rétabli la Compagnie. Son supérieur général charge Pierre de Clorivière de rassembler les 80 jésuites encore présents en France et le  nomme supérieur et maître des novices. En 1818, il quitte sa charge à sa demande. Il meurt le 9 janvier 1920.

Daniel Fontaine

Daniel FontaineNé en 1862, il entre à 20 ans dans la Congrégation des Frères de Saint-Vincent-de-Paul. Il choisit cet ordre afin de devenir prêtre et de s’occupe des jeunes. En 1895, il prend la direction de l’œuvre des Orphelins d’Auteuil. En septembre 1902, sa demande d’être relevé de ses vœux religieux lui est accordée par le Cardinal Richard. Il le nomme alors à Clichy.

Clichy

La paroisse Saint-Vincent-de-Paul de Clichy était alors en pleine expansion l’est de la paroisse était une zone de chiffonniers où les prêtres ne pénétraient guère… La chapelle dédiée à Notre-Dame Auxiliatrice est confiée à Daniel Fontaine. En 1907, elle est érigée en paroisse et il est le premier curé.  Au-delà des œuvres sociales fondées : cours du soir, atelier, consultation médicale gratuite, bureau de placement, l’abbé Fontaine encourage la création d’une session féminine locale de la CFTC.

Paris

En octobre 1915 il quitte Clichy. Il prend la charge pastorale de Saint-Antoine-des-Quinze-Vingt dans le 12° arrondissement de paris. C’est durant cette période qu’il réalise son rêve d’une communauté de prêtres diocésains avec des vœux religieux. Il relance la Société des prêtres du Cœur de Jésus. Il retrouve ainsi l’inspiration de Pierre de Clorivière. Par conséquent, il est un des fondateurs de la SVECJ – Famille Cor Unum.

François-Xavier Cardinal Nguyen Van Thuan

François Xavier Nguyên Van ThuânCet ecclésiastique est le quatrième fondateur de la SVECJ – Famille Cor Unum. François Xavier Nguyên Van Thuân, est né le 17 avril 1928 au Vietnam, à Phu Cam dans l’archidiocèse de Hué. Il est ordonné prêtre le 11 Juin 1953. Les prêtres du Cœur de Jésus sont pour lui une véritable inspiration. Par conséquent, il crée au Vietnam les groupes espérances qui intègrent la Famille Cor Unum.

Prison

le Pape Paul VI, le nomme archevêque coadjuteur de l’archidiocèse de Saïgon. Le nouveau pouvoir communiste la refuse et le convoque, le Ensuite, Il le place en résidence surveillée, puis de l’interne au cachot de la prison de Phu Khanh. Il est ensuite prisonnier au camp de rééducation de Vinh Phu au Nord Viêt Nam, puis en résidence surveillée de Giang Xa, et enfin dans les locaux de la Sûreté de Hanoï. Sa détention dure plus de treize ans. Loin d’être libre, il réside enfin dans les bâtiments de l’archevêché de Hanoï où ses conditions de vie matérielles sont néanmoins plus confortables.

Chers fils,
Je me trouve dans une nouvelle étape: difficile, obscure et sans fin.
Ici je rencontre aussi des passagers de la vie; je les considère des amis, et tous les événements comme des expériences inestimables.
Parce que tout est grâce.
Dans ma nuit peuplée de silence et de solitude, je pense à vous tous, à chacun, et je vous offre tous à Dieu

Rome

Il se rend au Vatican en 1991 et apprend que le gouvernement ne souhaite pas son retour au pays. Le pape Jean-Paul II, lui accorde alors asile dans l’Etat de la cité du Vatican. Le , il devient président du Conseil pontifical « Justice et Paix ». Il prêche la retraite de Carême de la Curie Romaine en l’an 2000.Le Pape le créé cardinal l’année d’après. il meurt le 16 septembre 2002.

Print Friendly, PDF & Email