Temps de lecture : 2 minutes

Tous saints

Nous avons la chance de pouvoir célébrer chaque jour un ou plusieurs saints tant ils sont nombreux à avoir été « canonisés ». Leur vie nous offre tant d’exemples possibles… Même Ignace de Loyola a rêvé de devenir tel St François ou saint Dominique avant de comprendre sa propre vocation.

L’appel à être saints

La fête de la Toussaint élargit notre horizon et nous aide à voir la sainteté comme un appel concernant chacun, aussi bancal soit-il ! La liturgie, centrée sur l’Évangile des Béatitudes, déplace notre conception souvent trop héroïque de la sainteté. Car la sainteté est affaire de douceur, de justice et de paix. Elle se vit dans les situations de pauvreté, de souffrances, voire de persécutions vécues en respectant la dignité des plus fragiles, et cela, parfois au nom de Dieu.

Prendre le chemin des béatitudes

La sainteté s’exprime dans nos vies par une orientation persévérante pour revenir sans cesse sur le chemin des Béatitudes. Elle concerne chacun, croyant et non croyant, car l’amour vient de Dieu : « Mes bien aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et parvient à la connaissance de Dieu » (1 Jn 4, 7).

Le visage des saints

Chacun de nous peut aussi à sa manière honorer les saints qu’il a croisés dans sa vie, dans sa famille ou entourage. Deux visages me sont ainsi très chers : deux femmes veuves courageuses et pleines de bonté au service de mes grands-parents et de mes parents. Elles ont su allier un travail salarié peu reconnu à l’amour vers les enfants petits puis adolescents et adultes.

Sur la trace des saints

Prenons le temps de relire en équipe SVECJ les traces de sainteté vécues autour de nous, de valoriser tous les saints inconnus qui construisent une société fraternelle, et célébrons joyeusement cette fête de la Toussaint !

Gwennola Rimbaut SVECJ

Retrouvez nos éditoriaux précédents

Catégories : Editoriaux