Temps de lecture : 2 minutes

Relire le jardin de sa journéeDans le numéro d’Echo Jésuites de l’automne 2020, Jean-Luc Fabre, prêtre jésuite, alors rédacteur-en-chef de la revue Christus, nous propose une méthode pour relire notre journée. Tel la jardinier qui prend soin de son jardin, nous sommes invité à le visiter. C’est une autre manière de vivre la prière d’alliance.

Joie

Je prends le temps de me poser, je prends conscience du lieu où je suis et je me mets en présence du Seigneur…Je laisse revenir et se déployer le « jardin de ma journée », en demandant au Seigneur de me rendre particulièrement attentif aux jeunes pousses, à ce qui m’a apporté de la vie, de la joie…

Éveille-toi, Vent du nord ! Viens, Vent du sud ! Souffle sur mon jardin et ses arômes s’exhaleront ! Qu’il entre dans son jardin, mon bien-aimé, qu’il en mange les fruits délicieux – Cantiques des Cantiques 4, 16

Soin

Je prends le temps d’admirer ce jardin. J’observe la croissance des nouvelles pousses, de la fleur, du fruit qui s’épanouit ; la branche ou l’herbe qui prend trop de place. Je n’hésite pas à tailler la branche, à couper le gourmand, à enlever ce qui a séché ou fané. Je le fais avec soin, lentement et amoureusement. Je suis attentif à la séance de jardinage de la veille.

Après ce temps de promenade dans le jardin de ma journée, je referme la porte avec un sentiment de gratitude et de confiance envers le Jardinier de mon cœur.

Au fond de moi, le travail et la prévision n’épuisent plus le tout de ma journée. Je sais que ce labeur ne dit pas le tout de ma vie. Je sens ainsi en moi le combat spirituel entre ces deux mondes, celui du modélisé, du calculé, de l’attendu ainsi que celui de la découverte, du tâtonnement et du dialogue. Je sens bien que je dois être sur les deux mondes, mais que la vraie vie consiste à savoir ralentir, à se poser, à entrer en dialogue. (JLF)

Print Friendly, PDF & Email