Deprecated: WPSEO_Utils::get_title_separator est obsolète depuis la version WPSEO 15.2, aucune alternative n’est disponible. in /home/svecoeurws/www/wp-includes/functions.php on line 4787
La spiritualité de la SVECJ : une aide pour mon ministère - Société de Vie Évangélique du Cœur de Jésus
Temps de lecture : 3 minutes

La spiritualité de la SVECJ : une aide pour mon ministèreDepuis plus de vingt cinq ans, je fréquente la Famille Cor Unum. Lorsque j’étais en propédeutique en vue d’un ministère de prêtre diocésain sur Paris j’ai découvert les Groupes Évangile et Mission. La spiritualité ignatienne avec cette contemplation m’attirait. Mon accompagnateur spirituel m’a alors guidé vers la Famille Cor Unum où j’ai commencé à cheminer. J’ai presque toujours avancé avec des équipes qui mélangeaient prêtres et laïcs. C’est ainsi qu’assez naturellement j’ai vécu mes engagements au sein de la SVECJ. Grâce à ceux-ci je poursuis mon compagnonnage avec des frères et sœurs divers : homme ou femme, célibataire ou marié, laïc ou prêtre

Fraternité

Par ailleurs, j’ai toujours été attiré par une vie fraternelle vécue au quotidien.J’ai le bonheur de la vivre au sein d’une équipe de la FMPV (Fraternité Missionnaire des Prêtres pour la Ville). En 26 ans de ministère presbytérale, j’ai seulement vécu deux années en dehors d’une équipe de la Fraternité. Ces équipes rendent aussi possible de quitter son diocèse pour être envoyé vers un diocèse de la région parisienne. Ainsi, j’ai la joie d’être depuis sept ans curé modérateur des paroisses du haut plateau de Montfermeil dans le diocèse de Saint-Denis.

Enracinement

La spiritualité de la famille Cor Unum m’aide en m’enraciner dans la prière au quotidien. Ce double aspect d’un enracinement dans la vie du monde et aussi dans le Cœur de Jésus est pour moi précieux. J’apprécie de participer à des retraites avec la famille quand cela est possible mais avouez que la concurrence est rude. Une retraite annuelle est prévue pour les membres de la FMPV, une autre pour les prêtres du diocèse de Saint-Denis ou bien à ceux du Diocèse de Paris !

Rencontre

J’apprécie surtout la rencontre mensuelle en équipe car nous vivons une unité, une communion dans la diversité de nos vies : n’est-ce pas le signe que nous appartenons tous au Christ par notre baptême et qu’Il est au centre de notre vie ? Chacun cherche à discerner les appels de l’Esprit Saint pour suivre le Christ et offrir notre vie dans son Amour et celui de nos frères. Je me sens ainsi de plein pied avec mes frères et sœurs; nous pouvons nous questionner librement, je n’ai pas spécialement à animer les rencontres et apprécie de ne pas être le coordinateur de l’équipe. Vous sentez que cette vie au sein de la famille, cette spiritualité, m’ont toujours paru très complémentaire de ma vie au sein de la FMPV.

Défi

Tout n’est cependant pas idéal car la famille Cor Unum peine à se renouveler, tout particulièrement dans ma région d’Ile de France. Je suis l’un des plus jeunes et ayant pourtant déjà 62 ans, je reste malheureusement le plus jeune prêtre. Actuellement, suite à des décès et à un départ, nos équipes sur la région doivent être renouvelées et ce n’est pas simple de concilier les emplois du temps en vue de cette refonte. Je regrette de ne pouvoir participer aux temps forts de la région.

Fragilité

La fragilité de notre Famille ne doit pas nous attrister plus que nécessaire. Elle nous appelle à témoigner davantage de ce que nous y vivons et d’être ainsi appelants. Elle nous rappelle que la Famille Cor Unum est un beau et bon moyen pour vivre l’Évangile.  Cette manière de vivre l’Évangile en plein monde n’est pas une fin en soi. N’est-ce pas le Seigneur Jésus qui en est le maître et qui en fera ce qu’Il voudra ?

Hubert Louvet, prêtre
SVECJ

Print Friendly, PDF & Email
Catégories : Témoignages