Temps de lecture : 3 minutes(Last Updated On: 7 avril 2023)

Chers frères et sœurs,

J’écris ces quelques lignes avec une grande impuissance face à tout ce que nous vivons au Pérou. La corruption, l’abus des puissants contre les pauvres, le dieu de l’argent et la haine raciste des gens des hauts plateaux pour être du même pays sont partout dans le pays. Les pauvres sont considérés comme sans valeur. On les tue et rien ne se passe ? La vie ne vaut rien pour un pauvre. Tant qu’ils revendiquent leurs droits, ils sont traités de terroristes. Ceux qui les défendent doivent aussi disparaître, car ils sont considérés comme étant de connivence avec eux. Cela me rend très triste de voir sur internet pourquoi la presse ne rapporte rien sur ce qui se passe au Pérou. On ne voit qu’à travers des vidéos d’individus qui montrent les outrages.

Au Pérou : le drame des hauts plateaux

Ici à Lima, on ne peut pas imaginer comment vivent les frères, j’ai eu l’occasion d’aller sur les hauts plateaux. Ils vivent dans une cabane. Ils mangent, dorment et vivent dans des conditions de surpopulation, sans possibilité de se soigner ou de se nourrir. Ils ne vivent que de ce que leur ville peut produire. Bien qu’il y ait des mines d’or et d’argent exploitées par des transnationales. Elles amènent tous les déchets à la rivière et la polluent. Les habitants boivent cette eau et meurent souvent. Ils sont mal nourris, ils n’ont pas de centres de santé, pas d’écoles. Ils manquent de tout alors que les entreprises vivent comme des rois, construisent leurs appartements modernes et n’aident pas du tout les habitants.

Une situation instable

Au Pérou, une situation instable et dramatique

Unsplash

Au Pérou, il y a une grande inégalité. Les habitants ont dû se réveiller un jour, ils se sentaient représentés par le président qui était provincial. Mais ils se sont rendu compte qu’il était raciste et ignorant, qu’il ne savait pas parler. Pour moi, il ne me représente pas. Jour après jour, le peuple péruvien s’est agacé de ce comportement et a réussi à le chasser de la ville. Les dirigeants n’ont jamais pensé que les habitants des provinces se réveilleraient et viendraient dans la capitale. Maintenant, les manifestants sont emprisonnés pour avoir causé des dommages alors qu’il y a des vidéos de la police et des infiltrés qui font les dégâts. On ne peut même pas en parler et expliquer ce qu’on a fait pour ne pas se détester.

Au Pérou : annoncer le Dieu de la paix ?

Où irions-nous pour évangéliser tant de gens qui ne connaissent pas le Dieu de l’amour. Je me demande ce que fait l’église en premier lieu, ils sont aussi coupables de haine, ils sont communistes, je n’en doute pas. Mais que font-ils à venir défendre les pauvres frères et sœurs de mon pays en ce moment où il y a tant de divisions. La soif du pouvoir est aussi en eux.


SVECJDécouvrir le Projet de Vie de la SVECJ


Prier et agir

Dans les groupes paroissiaux, nous ne pouvons que prier pour que la main du Tout-Puissant touche nos cœurs, pour que l’Esprit Saint déverse l’amour dont nous avons tant besoin. Qu’il éclaire toutes les autorités pour nous faire sortir de ce carrefour dans la paix et l’amour. Que nous soyons plus unis et n’oublions pas les régions où la faim et la misère sont notre pain quotidien. Que le Seigneur fasse naître en moi les fruits de sa présence. Qu’il me donne le fruit de son esprit qui est amour, paix et joie au milieu de la tempête.

Votre sœur dans le Christ.

Flore
SVECJ au Pérou

 

Catégories : PérouTémoignages